6 825 168 Vues
Indicateurs clés :

Détails actualités

Moussa Sanogo exhorte le secteur privé à s’approprier ‘’eFournisseur’’ et la CELIOPE

Le Ministre Moussa SANOGO a présidé, ce mardi 16 mai 2023, à la Maison de l’entreprise au Plateau, une campagne de vulgarisation du portail « e-Fournisseur » et de la Cellule d’information des opérateurs économiques (CELIOPE).  L’objectif était de présenter aux acteurs du secteur privé membres de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire ces deux outils performants conçus en vue de rendre l’administration financière plus efficace et faciliter les rapports avec le secteur privé, à travers l’accès à l’information sur la commande publique et leurs opérations.

Le ministre Moussa Sanogo qui a tenu à prendre part à la rencontre a exhorté les opérateurs économiques à utiliser massivement ces outils pour exécuter leurs activités et, in fine, accélérer la croissance économique. L’enjeu est de favoriser une amélioration significative du nombre d’inscrits sur eFournisseur et du taux de fréquentation de la CELIOPE.  Ce qui est important, car accélérer le rythme d’exécution des activités économiques, c’est contribuer à accélérer le rythme de création de richesse.

M. Diaba Roger, s’exprimant au nom du directeur général du budget et des finances, Seydou Traoré,  a relevé d’entrée que malgré « les efforts consentis pour la mise en place de eFournisseur, cet important outil, force est de constater que sur 4200 titulaires de bons de commande au cours de l’exercice 2022, seulement 177 fournisseurs ont été enrôlés. » Pourtant, ces opérateurs économiques qui acceptent de travailler avec l’Etat et qui se plaignent souvent de désagréments ont un rôle déterminant dans la mise en œuvre de cet applicatif qui leur est dédié et qui a pour finalité d’améliorer la qualité des relations entre l’administration et le secteur privé. Il permet aux opérateurs économiques prestataires de l’Etat de suivre en temps réel leurs factures. Quant à la CELIOPE, elle permet aux opérateurs économiques de disposer d’informations fiables sur les marchés publics, afin d’éviter l’exécution de marchés pour lesquels il n’y a pas de ligne budgétaires et la constitution de passifs.

Le ministre Moussa Sanogo a insisté sur le fait c’est que pour faciliter les rapports avec le secteur privé et répondre à ses préoccupations diverses du secteur privé, que la CELIOPE et le eFournisseur, deux outils qui facilitent la vie aux opérateurs économiques. « Accélérer le rythme d’exécution des activités économiques, c’est contribuer à accélérer le rythme de création de richesse. Tout opérateur économique résidant en Côte d’Ivoire, qui a encore des difficultés dans l’exécution des activités, en particulier celles qui sont liées à l’Etat, c’est un problème qui peut ralentir la création de richesse. L’Etat lui-même va gagner un peu moins à travers ce qu’il peut gagner en matière d’impôt ou de fiscalité de porte », a expliqué Moussa Sanogo.

Au nom du président de la CGECI, Ahmed Cissé, le directeur exécutif de la confédération, Aka Anghui Stéphane, a salué l’initiative du ministère qui ne ménage aucun effort pour apporter des réponses aux préoccupations du secteur privé, notamment la question des délais de paiement des factures qui constitue un casse-tête pour les opérateurs économiques. Il a salué la proactivité dont fait preuve le ministre Moussa Sanogo, qui a choisi d’aller au contact des acteurs du secteur privé pour leur présenter les opportunités des deux outils élaborés dans le cadre du renforcement de la transparence dans la gestion de la dépense publique.

{{equipe.nom_epe}} {{equipe.prenom_epe}}
{{ getInternationalContent(equipe.poste_epe, equipe.poste_en_epe) }}

Indicateurs {{valeur.annee_val}}
{{getNomOption(Indicateur)}} {{valeur.valeur_val}}