7 274 719 Vues
Indicateurs clés :

Détails actualités

Gestion des conférences et missions : Plus de 2 milliards de F CFA d’économie réalisés au cours des trois dernières années

Le ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat a organisé l’édition 2023 de l’atelier-bilan des conférences et missions le vendredi 27 janvier 2023, à la Maison de l’entreprise, avec la participation de l’ensemble des points focaux. La rencontre s’est déroulée autour du thème « Mise en production du système intégré de gestion des missions hors Côte d’Ivoire (SIGMISSION) : Bilan et perspectives.

Les travaux ont porté longuement sur la prise en compte des Etablissements publics nationaux (EPN) dans l’applicatif SIGMISSION, qui devra être consolidé pour une gestion optimale des ressources consacrées aux séminaires, ateliers, conférences et missions organisés tant en Côte d’Ivoire qu’à l’extérieur du pays.

A l’ouverture des travaux, le directeur de cabinet Adama Sall a indiqué que l’objectif de la rencontre était de passer en revue plusieurs sujets d’importance afin de parvenir à une meilleure maitrise du cadre réglementaire relatif aux conférences et missions. Il a affirmé que grâce aux résolutions qui ont sanctionné les précédentes éditions de l’atelier-bilan, ce « c’est environ 2 milliards Fcfa d’économie qui a été réalisés sur les ressources publiques allouées aux conférences et missions au cours des trois dernières années. ».Ces ressources sont ainsi passées d’un niveau global de 6 milliards Fcfa en 2019 à 4milliards Fcfa en 2022 grâce à des recommandations qui ont été formulées, susceptibles d’optimiser la dépense publique. Celles-portent notamment sur la recherche de tarifs aériens plus compétitifs, le respect des quantums d’indemnités par catégorie de fonctionnaires et agents de l’Etat, le respect de la durée réglementaire des missions, la taille des effectifs des délégations et la nécessité de produire les pièces justificatives.

Evoquant la plateforme SIGMISSION, dont le lancement s’est fait en juin 2022, le directeur de cabinet a souligné qu’il était important de procéder à un bilan à mi-parcours, afin d’en identifier les performances, mais et surtout les écueils rencontrés par les acteurs dans son utilisation. A ce jour, plus de trois quarts des départements ministériels ont effectivement recouru à la plateforme avec des fortunes diverses, mais dans l’ensemble, relève Adama Sall, la dématérialisation des missions à l’étranger enregistre un succès.

D’ailleurs, en vue de reconnaitre les efforts remarquables accomplis, l’atelier-bilan a décidé de récompenser les parties qui ont accompagné volontiers la mise en œuvre du projet. Deux institutions de la République ont ainsi reçu des prix spéciaux, à savoir le Secrétariat Général de la Présidence de la République et le Secrétariat Général du Gouvernement. Quatre ministères ont pour leur part reçu des prix de reconnaissance, notamment le ministère d’Etat, ministère des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora, le ministère de l’Economie et des Finances, le ministère des Mines, du Pétrole et de l’Energie, et le ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME.

A la fin des travaux, le directeur de cabinet Adama Sall a marqué sa satisfaction quant à la qualité des travaux et recommandations formulées, qui constituent des pistes d’actions dont le ministère du Budget devra s’inspirer pour renforcer le cadre de gestion des conférences et missions et améliorer le système de dématérialisation de activités.

{{equipe.nom_epe}} {{equipe.prenom_epe}}
{{ getInternationalContent(equipe.poste_epe, equipe.poste_en_epe) }}

Indicateurs {{valeur.annee_val}}
{{getNomOption(Indicateur)}} {{valeur.valeur_val}}