ACTUALITÉS



Sénat /Examen du projet de loi de finances 2021 : le Ministre Moussa Sanogo présente les grandes lignes

Après les députés, c'est au tour de la Commission des Affaires économiques et financières du Sénat de s'imprégner des grandes lignes et priorités de l'Etat contenues dans le projet de loi de finances portant Budget de l'Etat pour l'année 2021. L'examen de ce texte, en vue de son adoption, a débuté hier à la Fondation Félix Houphouët-Boigny à Yamoussoukro, par le discours de cadrage du Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo. C'était sous la présidence du Vice-président de la Caef Cissé Mamadou.

Dans son introduction générale, le ministre a indiqué que ce projet de budget 2021, deuxième budget élaboré sous la forme d’un budget-programmes, s’équilibre en ressources et en charges à 8.398,3 milliards FCFA, et est structuré en 35 dotations et 149 programmes budgétaires. Tous logés au sein des Institutions et Ministères.

De sa présentation globale, il ressort que les ressources du projet de budget 2021 sont constituées de recettes budgétaires projetées à 4 335,6 milliards Fcfa, représentant 51,6% du total des ressources. Ces recettes intègrent les recettes fiscales (3946,1 milliards FCFA), les recettes non-fiscales (88,7 milliards FCFA) et les dons de partenaires extérieurs (300,8 milliards FCFA). Elles comprennent également les ressources de trésorerie projetées à hauteur de 3255,3 milliards FCFA dont 1977,3 milliards FCFA d’emprunts sur les marchés monétaire et financier. Enfin, ces ressources incluent les recettes affectées inscrites au titre des comptes spéciaux du Trésor et projetées à 808,0 milliards FCFA.

Pour ce qui concerne les dépenses, elles comprennent les dépenses budgétaires qui se chiffrent à 6260,6 milliards Fcfa. Les dépenses budgétaires se déclinent en charges financières de la dette publique (802,5 milliards Fcfa), en dépenses de personnel (1831,4 milliards Fcfa), en achats de biens et services (695,9 milliards Fcfa), en transferts (971 milliards Fcfa), et en dépenses d’investissement (1959,8 milliards Fcfa). Mais en plus des dépenses budgétaires, les dépenses du budget de l’Etat comprennent également 1330,3 milliards Fcfa de charges de trésorerie constituées des remboursements du capital de la dette publique et 808 milliards Fcfa au titre des dépenses des comptes spéciaux du Trésor. « Le projet de budget 2021 vise à soutenir les actions prioritaires du gouvernement, orientées vers l’amélioration continue du bien-être de nos valeureuses populations », a assuré le Ministre Moussa Sanogo.

Ainsi, dans ce sens, le gouvernement continuera à travers le budget 2021 à investir dans les infrastructures de base. 359,7 milliards FCFA sont, en effet, consacrés à l’aménagement de routes, 145,8 milliards FCFA à l’investissement dans le secteur de l’énergie, 84,1 milliards FCFA au secteur de l’hydraulique et 76,6 milliards FCFA à l’assainissement et à la salubrité. Le système sanitaire bénéficiera d’un montant de 133,4 milliards FCFA, quand le système éducatif enregistrera des investissements de l’Etat de l’ordre de 150,8 milliards FCFA. « En 2021, la politique budgétaire de l’Etat visera principalement à accroître l’efficacité du recouvrement des recettes intérieures grâce aux réformes engagées, et à poursuivre la maîtrise des charges de fonctionnement, en vue d’assurer le financement des actions sociales et de développement du gouvernement, ainsi que le plan de soutien économique, social et humanitaire, tout en veillant à préserver la soutenabilité de l’endettement public », a précisé le ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat.

 


Thumbnail [100%x225]

La Direction Générale des Marchés Publics certifiée ISO 9001 ...

Thumbnail [100%x225]

Vote unanime des Sénateurs en faveur du 2è Budget-programmes

Thumbnail [100%x225]

Budget 2021 : Les Sénateurs approuvent la dotation allouée au ...


photos


vidéos

© 2019 – ministère du budget et du portefeuille de l'état – Tous droits réservés