Vous êtes ici

Portefeuille

Historique

La création par l’Etat de Côte d’Ivoire d’un important secteur parapublic couvrant tous les domaines de l’économie nationale avait pour but d’une part, en attendant l’émergence d’investisseurs privés nationaux, de protéger les secteurs économiques stratégiques contre la prédation des capitalistes étrangers et d’autre part, d’accélérer le processus de développement économique du pays. C’est dans ce contexte que fut créée la Société Nationale de Financement (SONAFI) afin de porter les participations de l’Etat de Côte d’Ivoire dans les sociétés opérant dans les différents secteurs de l’économie nationale.

Les performances économiques et financières attendues de la SONAFI n’ayant pas été satisfaisantes, cette structure fut dissoute par décret n°80-997 du 20 août 1980 portant dissolution de la société d’Etat dénommée « Société Nationale de Financement ».

Le suivi et la gestion financière du portefeuille de l’Etat furent alors confiés à un cabinet d’études dénommé CEGOS (Cabinet d’Etudes, de Gestion et d’Organisation de Sociétés). Quant à la gestion administrative du portefeuille de l’Etat, elle fut confiée à la Direction des Participations et de la Privatisation du Ministère de l’Economie et des Finances. Les attributions de cette Direction se sont accrues par la suite pour embrasser tout le secteur parapublic. La Direction des Participations devenait ainsi la Direction du Contrôle du Secteur Parapublic au début des années 1980.

Au début des années 1990, pour tenir compte de la politique de désengagement de l’Etat, le volet privatisation fut ajouté aux attributions de la Direction du Contrôle du Secteur Parapublic.

En 1996, à la demande des bailleurs de fonds et pour un meilleur suivi du portefeuille de l’Etat, la Direction du Contrôle du Secteur Parapublic, de la Privatisation et du Contrôle Budgétaire (DCSPPPCB) fut scindée en deux :

  • la Direction du Contrôle Budgétaire rattachée à la Direction Générale du Budget et des Finances ;
  • la Direction des Participations et de la Privatisation (DPP) rattachée au Cabinet du Ministre de l’Economie et des Finances.

Désormais, les attributions de la Direction des Participations et de la Privatisation ne concernent que les activités des sociétés d’Etat (SODE) et des sociétés à participation financière publique (SPFP). L’objectif visé par cette décision était de rendre performant le suivi du portefeuille de l’Etat à travers :

  • la maîtrise de l’information ;
  • la maîtrise des problèmes clés des entreprises du portefeuille ;
  • le développement des compétences ;
  • le développement de la communication.

En 2001, conformément au décret n°2001-210 du 4 mai 2001 portant organisation du Ministère de l’Economie et des Finances, la DPP est rattachée à la Direction Générale de l’Economie, avec un statut de Direction Centrale.

Par ailleurs, ce rattachement prend fin avec l’avènement du décret 2013-802 du 23 novembre 2013, qui place désormais la DPP sous la tutelle du Ministère auprès du Premier Ministre Chargé du Budget.

Enfin, suite à l’adoption de l’organigramme du Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat par le Conseil des Ministres du 03 novembre 2016, la Direction des Participations et de la Privatisation (DPP) a été érigée en Direction Générale du Portefeuille de l’Etat (DGPE).