Vous êtes ici

Douanes

Historique

L’Administration des Douanes est plus que centenaire. Elle existe bien avant l’indépendance de la Côte d’Ivoire.
En effet, c’est suite à un décret du 03 septembre 1889, du Président de la République française, que les marchandises étrangères importées dans les établissements français de la Côte d’Or (de Grand-Lahou à Assinie) ont commencé à faire l’objet de taxation.

Dès lors, les premières structures douanières se sont mises en place. Ainsi, le 23 septembre 1889, les bureaux de Grand-Bassam et d’Assinie sont créés. Le 25 septembre, celui de Jacqueville et le 15 février, le bureau de Grand-Lahou… En 1904, la colonie comptait trente-deux (32) postes de Douane.
Depuis 1964, année où le premier ivoirien a pris fonction en qualité de Directeur Général, neuf (09) Directeurs Généraux se sont succédés à la tête de cette administration :

 

DIRECTEURS GENERAUX

 

PERIODE

NOM DU DIRECTEUR GENERAL

1

1964-1990

Monsieur ANGOUA KOFFI Maurice

2

1990-1994

Monsieur DOUA BI KALOU

3

1994-1996

Monsieur GNAMESSOU AKROMAN

4

1996-1999

Monsieur COULIBALY ADAMA

5

Déc. 1999 – Fév. 2000

Monsieur KOUAME KAUNANT

6

Fév. 2000 – Mai 2000

Monsieur AMAFOU YABO

7

Mai 2000 – Mai 2001

Monsieur KOSSERE KORE

8

Mai 2001 – Mars 2008

Monsieur GNAMIEN KONAN

9

Mars 2008 – Déc. 2010

Monsieur MANGLY Alphonse

10

Déc. 2010 à nos jours

Monsieur COULIBALY ISSA

Source: Histoire des Douanes ivoiriennes, ouvrage écrit par Messieurs André Doulourou et Alain Vitaux

     

Aujourd’hui, avec les Communautés économiques régionales, notamment, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine UEMOA), l’administration des Douanes est en pleine mutation. Les initiatives la concernant émanent davantage des instances communautaires que de l’autorité nationale.
Par ailleurs, la fonction fiscale cède du terrain graduellement en faveur des missions économiques et de facilitation imposées par la mondialisation. La perspective des Accords du Partenariat Economique (APE en 2008) confirme largement cette tendance.