Vous êtes ici

Actualités

Visite de travail de Monsieur le Secrétaire d’Etat à la Direction Générale du Budget et des Finances

Lundi 23 octobre 2017

Les défis de la Direction Générale du Budget et des Finances (Dgbf) sont énormes. Son Directeur général, monsieur Traoré Seydou, a saisi le 20 octobre 2017, l’opportunité de la visite de travail du Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, monsieur Moussa Sanogo, dans les locaux de la Dgbf, à la Cité financière, pour exposer les attentes de sa structure. Monsieur Traoré a rappelé d’entrée que la Dgbf est chargée d’assurer trois fonctions principales. A savoir : la fonction budget de l’Etat, la fonction contrôle budgétaire et la fonction évaluation des dépenses.  Aussi a-t-il révélé les nombreux défis auxquels sa direction est confrontée. Ces défis concernent la poursuite du déploiement du Sigfip (Système intégré de gestion de finances publiques) dans les services déconcentrés, les institutions et les projets co-financés ; la poursuite du déploiement du Sigfip Ambassades dans les 36 représentations nationales à l’étranger restantes ainsi que la nomination de Chefs de services administratif et financier et de Contrôleurs budgétaires auprès des Ambassades, pour le contrôle de la régularité des opérations budgétaires et de la réalité du service fait. A ces challenges s’ajoute, l’actualisation de la stratégie de maîtrise de la masse salariale en liaison avec le ministère de la Fonction publique et le ministère de l’Economie et des Finances ; la poursuite de la démarche qualité pour certifier les services de la Dgbf aux normes Iso 9001 version 2015 ; la poursuite de la mise en œuvre du budget-programme à travers son extension à l’ensemble des ministères, après la phase pilote. 

Il convient de souligner que cette visite de travail a permis à Monsieur le Secrétaire d’Etat de toucher du doigt les réalités de la Dgbf et de s’informer davantage sur le Sigmap (Système intégré des marchés publics), le Sigbud (Système intégré de gestion du budget), le Solde An 2000 pour le traitement des salaires, la Celiope (Cellule d’information des opérateurs économiques). Monsieur Sanogo n’a donc pas tari d’éloges à l’endroit de la Dgbf. Mieux, il a relevé avoir été impressionné par le travail de la Dgbf lors de l’élaboration du budget 2018. Pour terminer, il a exhorté cette direction à poursuivre l’informatisation de ses services afin disposer dans les meilleurs délais d’outils adéquats pour relever les défis futurs. 

Partage PARTAGER