Vous êtes ici

Actualités

Séminaire bilan 2017 et perspectives 2018 de la DGD

Mardi 23 janvier 2018

L’administration des douanes est appelée à collecter un montant de 1803,5 milliards Fcfa en 2018. Mais avant, comme recettes au titre de l’année 2017, sur un objectif officiel de 1680,83 milliards F, les douanes ivoiriennes ont réalisé 1723,73 milliards F, dégageant ainsi un excédent de 42,91 milliards F.

L’annonce a été faite, le 23 janvier 2018, au Plateau par le Directeur général des douanes au cours du séminaire bilan et perspectives 2018. Selon Alphonse Da Pierre, pour l’année en cours, les défis restent grands. A l’en croire, son administration pourra s'appuyer avantageusement sur les conclusions des différentes missions d'assistance du Fonds monétaire international (FMI). « Celles-ci offrent d'importants axes d'actions dont la poursuite de la modernisation de l'administration douanière, la réorganisation du transit douanier par la route…», a-t-il informé. Pour  le Directeur général des douanes, la prise en compte de ces recommandations et la création de la brigade volante du transit, permettront de juguler la fraude sur les régimes économiques, source de préoccupations.

De même, a-t-il ajouté, la poursuite du programme de réforme et de modernisation, dans le cadre de la mise en œuvre du Schéma directeur de la réforme des finances publiques en Côte d'Ivoire, devrait également concourir à l'atteinte de ces objectifs.

Se félicitant des résultats enregistrés, le Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé du Budget et du portefeuille de l’Etat, monsieur Moussa Sanogo a exhorté les soldats de l’économie à adopter des démarches modernes et novatrices dans l’accomplissement de leurs missions. Cela en vue de faire de la douane, une administration au rendez-vous de la douane du 21ème siècle. C’est-à-dire, une douane professionnelle et performante, offrant des services de qualité. Aussi, a-t-il engagé, les agents à la mise en œuvre de stratégies en vue de relever les défis à eux confiés. Notamment, l’amélioration de la mobilisation des ressources, le renforcement de la lutte contre la fraude, l’optimisation de la gestion administrative et du personnel.

 
Partage PARTAGER