Vous êtes ici

Actualités

Impôts et technologie : Des solutions innovantes proposées à la DGI pour améliorer le recouvrement des impôts

Jeudi 01 mars 2018

L’édition 2018 du Hackathon qui s’est déroulée les 27 et 28 février 2018, à Abidjan sur le thème : « L’innovation technologique au service de l’administration fiscale de Côte d’Ivoire » a été un succès selon les participants.

En effet, ces assises organisées par le Fonds Monétaire International (FMI), en collaboration avec le Secrétariat d’Etat auprès du Premier Ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, ont permis de présenter plusieurs solutions innovantes devant permettre à l’administration fiscale ivoirienne d’améliorer le civisme fiscal et de répondre aux attentes accrues des usagers en matière de services.

Au terme des travaux, Monsieur Moussa SANOGO, Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat a exprimé sa satisfaction au regard de la qualité des différentes solutions proposées. A savoir, comment moderniser les procédures de paiement des impôts, comment identifier au mieux les contribuables, comment utiliser les informations les concernant pour avoir une bonne idée de l’écosystème économique ivoirien, et mieux adresser la politique fiscale. « C’est vraiment une grande satisfaction pour nous d’avoir des résultats aussi intéressants qui vont nous permettre d’aller dans l’automatisation, la digitalisation et l’informatisation de l’ensemble des procédures », a déclaré le Secrétaire d’Etat qui a promis faire un suivi rigoureux du processus engagé, afin d’arriver à des solutions pouvant être effectivement exploitées.

Le Directeur général des impôts, Ouattara Abou Sié, Président du jury, a quant à lui salué la qualité du travail qui a été accompli, qui a permis de proposer des projets pertinents pour l’amélioration des performances de l’administration fiscale ivoirienne.

Enfin, le Directeur départemental des finances publiques du FMI, Victor Gaspar marquera également sa satisfaction, déclarant qu’il y a, dans les productions, beaucoup de projets qui peuvent permettre de développer des applications qui facilitent le recouvrement des impôts. Pour lui, il importe de capitaliser ces expériences novatrices qui profitent à l’administration fiscale ivoirienne.

Partage PARTAGER