Vous êtes ici

Actualités

Douanes : 900 millions de F CFA de marchandises frauduleuses saisies

Lundi 16 avril 2018

Les services des Douanes ivoiriennes ont mis la main sur une importante quantité de marchandises frauduleuses et non déclarées d’un poids de 271.472 kilogrammes, et dont la valeur marchande est estimée à 900 millions de francs CFA. Ces marchandises qui ont été présentées le 13 avril 2018, au Secrétaire d’Etat chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Monsieur Moussa Sanogo, sont stockées à la Direction de l’Unité mobile d’intervention rapide des Douanes de Yopougon Gesco et dans un entrepôt à Azito.

Elles sont composées de 19 balles de pagne, 622 cartons de liqueurs, de 60.032 cartons de patte de bœufs, de 926 cartons de cigarettes, de 13.407 cartons de liqueurs et de plusieurs cartons de champagne et divers objets.
Selon le Directeur général des Douanes, le Colonel-major Da Pierre-Alphonse, les droits et taxes de la marchandise de l’entrepôt d’Azito reviennent à 503,607 millions FCFA. Le DG des Douanes a précisé que le champagne et d’autres produits appropriés à la consommation seront certainement vendus aux enchères et les Produits pharmaceutiques non enregistrés (PPNE), composés de médicaments feront l’objet de procédures puis détruits. Quant aux faussaires, ils seront mis à la disposition du juge.

Le Secrétaire d’Etat, Moussa Sanogo a salué les équipes de la Direction générale des Douanes « pour l’immense travail abattu ». «C’est la traduction des instructions du Premier Ministre en lien avec la vision du Président de la République de renforcer la protection de l’économie nationale partant des emplois des ivoiriens », a indiqué M. Sanogo.

Il a exhorté la Direction générale des Douanes à renforcer la vigilance et faire en sorte que tous les fraudeurs soient traqués pour le bien-être des populations. Depuis un moment, le Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat a mis l’accent sur l’équipement des services des douanes ivoiriennes en matériels ultramodernes en vue d'accroître la mobilisation des recettes fiscales

Partage PARTAGER