6 ème EDITION DE LA SEMAINE DES DOUANES IVOIRIENNES

Un séminaire s’est tenu les 28 et 29 janvier 2020, au siège de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci), au Plateau. A ces assises, la Direction Générale des Douanes (DGD) a fait son bilan 2019 et envisager des mesures correctives pour améliorer sa performance en 2020. Les réflexions ont été ouvertes le 28 janvier par M Keho Yaya, Directeur de cabinet adjoint du Ministre auprès du Premier Ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’État, Moussa Sanogo.


Selon le Directeur Général des Douanes, M Da Pierre Alphonse, il s’agit, en effet, après une année d’exercice, de marquer une pause pour évaluer les actions menées afin de déterminer l’efficacité de celles-ci, de mesurer les acquis, mais également les dysfonctionnements observés et d’envisager des actions correctives. « Sous cet angle, il nous reviendra de tracer les sillons de nos actions futures au regard de nos acquis, des retards accusés et des attentes toujours plus grandes de nos concitoyens », a-t-il indiqué. Le Directeur général des Douanes a marqué sa satisfaction au regard des résultats obtenus en 2019. « La Direction Générale des Douanes a exercé pleinement ses missions sur l’ensemble du territoire national. Celles-ci ont porté notamment sur la collecte et le recouvrement de l’impôt de porte, la protection de l’économie et des personnes, la surveillance du territoire douanier, la facilitation des échanges, l’assistance aux autres Administrations sœurs, etc. », s’est réjoui le général Da Pierre Alphonse. Il a rappelé qu’en 2019, au titre des recettes douanières, les recettes collectées se sont établies à 1.832,53 milliards contre un objectif de recettes de 1.846 milliards de Fcfa. Soit un taux de réalisation de 99,3%. « Au titre de la protection des populations, la douane a réussi des saisies record de produits dangereux de plus de quinze tonnes de cannabis et des centaines de tonnes de médicaments de qualité inférieure et falsifiés. Au titre de la protection de l’économie, nous avons saisi plus de 3 milliards 100 millions de F cfa à l’exportation illégale », a-t-il poursuivi. Malgré cette performance, les douanes ont besoin d’améliorer leur fonctionnement et redoubler d’efforts, car l’objectif de recettes qui leur a été fixé est en hausse de 8,9% par rapport au montant recouvré en 2019.


« Pour l’année 2020, l’objectif provisoire est fixé à 1 990, 95 milliards de Fcfa », a annoncé Keho Yaya, le représentant du Ministre auprès du Premier Ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’État, Moussa Sanogo. Aussi a-t-il enjoint aux douaniers de faire en sorte que leurs actions contribuent à consolider les acquis des réformes et à poursuivre la modernisation des services afin de répondre aux besoins de financement de plus en plus croissants de notre économie. Pour sa part, le gouvernement promet de continuer de doter les Douanes de moyens performants de la lutte contre la fraude. En 2019, l’Aéroport d’Abidjan s’est vu équipé de six scanners modernes dont quatre à l’Aérogare, un au fret et un au vol privé. Le projet d’extension de l’équipement en scanner est en cours. Et il est prévu le renouvellement du scanner à l’importation au port d’Abidjan, de l’installation d’un scanner à Takikro. D’autres projets de modernisation sont à l’étude, principalement la vidéo surveillance aux frontières.