Lutte contre le chômage dans le Bafing

search N'guetta Carlos Romaric Logout Dashboard utilisateur Recrutement Artilces Categories Galerie Element du site

L’agriculture, un vivier de débouchés selon Moussa Sanogo

Vecteur efficace de mise en relation des demandeurs et des offres d’emplois disponibles, le guichet-emploi de Touba a été ouvert officiellement, le samedi 10 août 2019, par le Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat.

La Côte d’Ivoire dépense près de 300 milliards de FCfa par an pour ses importations de riz. Alors que le territoire national et plus spécifiquement la région du Bafing est dotée d’un potentiel agricole. C’est ce qu’a déploré le Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, ce samedi à Touba. C’était à la faveur de la cérémonie officielle d’ouverture du guichet-emploi jeunes de la commune logé à la mairie. En sa qualité de membre du Gouvernement et surtout de fils de la région, Moussa Sanogo a encouragé les jeunes à se détourner de l’exode, surtout de l’immigration clandestine, au profit de la sédentarisation. « Nous avons une terre du Bafing riche et fertile qui permet que nous soyons de gros producteurs de certains produits pour lequel la Côte d’Ivoire a de fortes importations, notamment le riz. Notre pays a besoin de riz. L’économie national sort près de 300 milliards F Cfa par an pour le complément en matière de riz. Si nous sommes capables de produire autant de riz au niveau du Bafing, vous imaginez que c’est à vous les jeunes qu’ils seront destinés », a-t-il indiqué. Tout en rassurant de l’engagement du gouvernement à accompagner le développement de la chaîne des valeurs du riz.  « Dans la chaîne des valeurs, vous avez, en plus de la production de base, la transformation industrielle. A ce niveau, nous sommes prêts à accompagner et créer des facilités pour réduire les charges des entités qui souhaiteraient s’installer au plus près des populations de sorte à créer des emplois. Ce sont des choses qui créent un écosystème économique permettant à une région d’avancer. C’est quelque chose qu’on peut faire non seulement pour le Bafing mais également pour toute la Côte d’Ivoire », a-t-il affirmé. Enfin, l’émissaire du Gouvernement a invité les jeunes de la cité de l’Arbre céleste à retrousser les manches et à prendre toutes leur place dans ce processus de renforcement de la territorialisation de l’Agence Emploi jeunes. Une réponse à la volonté de l’Etat de renforcer le dispositif de prise en charge des jeunes sur le marché du travail et de faciliter leur accès aux opportunités d’emplois. « Le gouvernement déploie beaucoup d’efforts pour créer les conditions de l’emploi. Le fait de saisir ces opportunités est de votre responsabilité. Ayez un rapport étroit au travail de façon à saisir toutes les opportunités qui s’offrent dans notre économie. Retroussez vos manches et vous verrez que les choses iront de l’avant », a-t-il affirmé. Ce guichet ouvert à la grande satisfaction de Diomandé Sahi, le président régional de la Fédération nationale des unions de jeunesse de Côte d’Ivoire (Fenujeci) s’inscrit dans la mise en œuvre de l’axe 4 du Ps Gouv. Selon Kouakou Aya Estelle, la représentante du ministère de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, cette entité a en charge de fournir, les premières prestations en matière d’accueil, d’information, d’inscription sur la plateforme technologique de l’Agence Emploi jeunes et d’orientation des jeunes vers les offres de stages, d’apprentissage, de formation qualifiante et de financement. Le Secrétaire d’Etat a fait don d’une enveloppe d’une enveloppe de 1.820.000 F Cfa aux populations.