Entreprises publiques : Moussa SANOGO lance le processus de généralisation des contrats de performance


Des audits diligentés dans le cadre du renforcement de l'efficacité du contrôle sur les entreprises publiques en Côte d'Ivoire ont permis de déceler certaines faiblesses. Pour pallier ces insuffisances, il s'est avéré impérieux de renforcer les mécanismes de contrôle des entreprises par la détermination de normes objectives et quantifiables devant faire l'objet d'un suivi régulier.


Aussi, dans le but de garantir la performance des entreprises dans la durée, ainsi qu'un mécanisme pertinent d'encadrement, est apparu l'idée de Contrats de performance (Cp). A ce jour, seulement 8 Contrats de performance (Cp) ont été signés pour un portefeuille de 82 entreprises de l'Etat de Côte d'Ivoire. L'idée aujourd'hui est de généraliser les Cp à toutes les entreprises du portefeuille de l'Etat. D'où le lancement du processus de généralisation des Cp le 27 mars 2019, au cours d'une cérémonie à Abidjan-Plateau.


Le Secrétaire d'État en charge du Budget et du Portefeuille de l'État, monsieur Moussa Sanogo a demandé d'aller plus vite et plus loin en ce qui concerne le rythme de signature des Cp et de plancher sur la mise en place de structures de contrôle en vue du respect des différents engagements compris dans ces Contrats.


Le Directeur général du Portefeuille de l'État, Bamba Seydou a présenté les Cp comme une nouvelle feuille de route commune entre l'Etat et les entreprises publiques, « pour regarder ensemble l'avenir ». Il a souligné que la conclusion de Cp permettra de garantir la performance de l'entreprise dans la durée ainsi qu'un mécanisme pertinent d'encadrement et de procurer également à l'Etat actionnaire un levier indéniable de mesure des performances opérationnelles, économiques et financières de l'entreprise publique.


8 Cp ont été déjà signés, à ce jour, et concernent : le Port autonome d'Abidjan (Paa), la Sodexam, l'Office national de l'eau potable (Onep), Office national de l'assainissement et du drainage (Onad), la Sodefor, l'Ansut, la Sotra et Côte d'Ivoire Énergies.