Aéroport international Félix Houphouët Boigny d’Abidjan : Moussa Sanogo s’imprègne du fonctionnement des services

 

Comment se comportent les scanners installes à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan ? Peuvent-ils booster réellement les recettes ? Ce sont toutes ces préoccupations qui ont amené le Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, à se rendre sur le site de l’aéroport, le vendredi 15 mars 2019.

 

Lors de la visite guidée, il a pu s’imprégner du fonctionnement des différents scanners. Des scanners qui aujourd’hui, permettent de détecter, au-delà des colis apparents, les colis illicites. Le Secrétaire d’Etat a pu réaliser que ces instruments de dernière technologie dont s’est dotée la Côte d’Ivoire, permet de contrôler les colis avec beaucoup plus de célérité, de précision. En effet, le contrôle se faisait auparavant de façon horizontale et les passagers ou malfrats les plus avertis, pour éviter d’être épinglés lors de la traversée, plaçaient les produits verticalement. Mais aujourd’hui ce n’est plus le cas parce que les scanners présents assurent les contrôles, aussi bien de façon horizontale que verticale. Il n’est plus besoin également d’ouvrir des colis pour des vérifications, les scanners arrivent à détecter, avec précision, ce qui est enfoui dans les colis.

 

Le Secrétaire d’Etat a pu visiter également un entrepôt de I’Ecor. L’Opération d’ECOR consistant à assurer de la concordance des colis manifestes (déclarés dans le manifeste) avec les colis réellement débarqués (déchargés). Des colis dont des drones détectés et récupérés y sont entreposés, attendant leurs propriétaires. Selon le Colonel Goubo Lambert, adjoint au chef du projet scanner douane, les différents acteurs de la plateforme aéroportuaire se félicitent de l’avènement de ces quatre scanners au niveau de l’aéroport d’Abidjan. Car les équipements étaient devenus vétustes et ne répondaient plus aux normes. « C’est un plus pour la sûreté et la sécurité aéroportuaire de bénéficier de ces scanners de dernière génération. Nous recevons beaucoup d’avis favorables. Bientôt nous allons équiper en scanners les zones fret de l’aéroport d’Abidjan, l’aéroport de Bouaké qui va faire des vols internationaux », a relevé le Colonel Goubo.

 

Au terme de sa visite ponctuée de cas pratique de contrôle, Moussa Sanogo a expliqué que ces scanners visent à améliorer le confort des passagers par le biais de la célérité lors des opérations de contrôle.