Lancement du SIGICI

 

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de procéder à la réforme de toutes ses applications informatiques par la mise en place d’une nouvelle plateforme numérique dénommée Système Intégré de Gestion des Impôts en Côte d’Ivoire (SIGICI). Elle vise à améliorer la sécurisation des recettes et l’atteinte continue des objectifs de performance. Le jeudi 14 mars dernier, au 20 ème étage de l’immeuble Sciam Abidjan-Plateau, a eu lieu la cérémonie de lancement de cette plateforme.

 

Une initiative saluée par le Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo. Après ses félicitations à l’équipe en charge du SIGICI, conduite par Kanaté Mafemory, le Secrétaire d’Etat a relevé qu’il s’agit d’une solution qui permet de disposer de données fiables concernant les activités de l’administration fiscale en matière de gestion des contribuables, de suivi de la fiscalité professionnelle, de la fiscalité immobilière et mobilière, du contrôle fiscal, du recouvrement, de la comptabilité et des statistiques. Au chapitre du recouvrement des impôts et taxes, le SIGICI garantit un mécanisme de rapprochement bancaire automatisé avec une sécurisation des procédures d’encaissement et de génération des quittances sécurisées. Ajoutant que d’autres innovations suivront dans les mois à venir.

 

Bien avant, la Directrice générale adjointe (Dga) des Impôts, M’Bahia Bamba Maférima a précisé que les utilisateurs du Sigici peuvent accéder au fichier des contribuables et connaitre leur situation fiscale complète. Le premier lot du Sigici est désormais déployé à la Direction des Grandes Entreprises (DGE) dont relèvent les entreprises ayant un chiffre d’affaires annuel supérieur ou égal à 3 milliards de francs CFA hors taxe. Désormais, tous les états comptables sont générés avec célérité selon les règles en vigueur en Côte d’Ivoire définies par la loi de finances.

 

Les contribuables de la DGE ont l’obligation de télédéclarer et d’utiliser le portail e-impôts pour souscrire leur déclaration périodique. Ainsi, aucun dépôt papier n’est autorisé à la DGE. Par ailleurs, les contribuables relevant de cette direction sont invités à privilégier les instruments de paiement électronique pour s’acquitter de leurs impôts et taxes en utilisant le prélèvement, le virement ou le téléphone mobile. Autre information capitale : tout document généré par le SIGICI est signé électroniquement avec un code de sécurité permettant la vérification de l’authenticité des documents sur e-impôts. Selon la DGI, dans les prochains mois, de nouvelles fonctionnalités seront intégrées dans le SIGICI pour prendre en compte les contribuables relevant des Centres des moyennes entreprises, ceux gérés par les Centres des impôts et tous les services de la DGI.