5 ème édition de la Semaine des Douanes ivoiriennes (Sediv 2019)

 

Sur un objectif officiel de recettes chiffré à 1 813,25 milliards de Fcfa, la Direction générale des Douanes a recouvré au cours de l'année 2018, le montant de 1 747,09 milliards de Fcfa, soit un taux de réalisation de 96,4 %. Comparées à l'année 2017, il ressort que les réalisations ont connu une nette progression de 23,36 milliards de Fcfa, soit +1,4 %. Ces résultats ont été présentés, mercredi 23 janvier 2019 par le Directeur général des Douanes ivoiriennes, le Général Da Pierre Alphonse. C'était à l'occasion de la cérémonie
d'ouverture de la 5ème édition de la Semaine des Douanes ivoiriennes (Sediv 2019).

 

Justifiant ces niveaux de recettes, le Dg des Douanes a évoqué un contexte difficile dans lequel se sont déroulées les opérations douanières. « Il s'agit, entre autres, des restrictions sur les importations des véhicules de plus de cinq ans, de l'exigence d'un certificat de conformité à l'embarquement ».

 

Le Secrétaire d'État en charge du Budget et du Portefeuille de l'État, monsieur Moussa Sanogo a noté, à la suite du DG des Douanes que, « une prévision a toujours une part d'incertitude, en particulier, les prévisions réalisées dans un contexte relativement difficile ». Il a relevé à son tour, des tensions sur l'évolution des cours du pétrole, ainsi que sur l'évolution des matières premières exportées, en particulier le cacao qui, de son avis, sont à l'origine de cette baisse des recettes douanières. « Il faut également relever les difficultés d'ajustement inhérentes à toute réforme, singulièrement les véhicules importés et au problème de conformité des marchandises. Il y a aussi l'ensemble des travaux qui se déroulent au niveau du Port autonome d'Abidjan (Paa) et qui retardent les procédures de dédouanement des marchandises », a énuméré le Secrétaire d'État, Moussa Sanogo.

 

Au vu de tous ces éléments, il a félicité les agents des Douanes pour les résultats réalisés, et ce, malgré le contexte difficile présenté. Faisant remarquer que les enjeux à révéler en 2019 sont plus importants, Moussa Sanogo les a encouragé à redoubler d'effort. Il a également appelé au renforcement de la surveillance aux frontières, avec la poursuite du déploiement de scanners aux frontières et la poursuite des actions relatives à la sécurisation du transit routier inter-État.

 

Il faut noter que les recettes douanières à mobiliser au titre de l'année 2019 sont fixés à 1 915,78 milliards de Fcfa, des objectifs jugés « ambitieux », par le premier responsable de cette régie financière.