La DGI réalise plus de 1106 milliards de FCFA de recettes

Sur un objectif global de recettes de 1072,9 milliards de F CFA à mobiliser au titre du premier semestre de l’année, la Direction générale des impôts a réalisé 1106,1 milliards de FCFA de recettes. Performance présentée le 12 juillet 2018 à l’hôtel Radisson Blu, par le Directeur Général des Impôts OUATTARA Sié Abou, au cours du séminaire bilan du 2ème trimestre, qui a aussi permis d’évoquer les perspectives du 1er semestre 2018. Ces résultats, selon le Directeur Général des Impôts, dégagent un écart positif de 33,2 milliards de FCFA, soit un taux de réalisation de 103,1%. On note ainsi une progression globale de 4,1% comparativement à 2017.

Outre le recouvrement des impôts, OUATTARA Sié Abou, a souligné que cet écart positif est également dû à la conséquence d’un recouvrement anticipé sur les recettes attendues en matière de revenus du pétrole au titre du dernier trimestre de l’année 2018. Ces recettes sont estimées à près de 16 milliards de FCFA, a t-il fait savoir.

Ainsi, après avoir félicité ses agents pour ces résultats, le Directeur Général des impôts leur a demandé de ne pas tomber dans l’autosatisfaction et de redoubler d’effort. « Ces résultats ne doivent pas nous conforter dans l’euphorie de l’autosatisfaction (…), mais nous conforter dans notre volonté de mieux faire, de mieux organiser et de perfectionner les méthodes existantes afin de relever tous les défis » , a t-il indiqué.

​Par ailleurs, il a insisté sur l’importance que revêt l’élargissement de l’assiette fiscale et l’aménagement du fichier pour une bonne maîtrise du fichier des contribuables. « La maîtrise de ce fichier passe également par la capacité d’asseoir correctement l’impôt à partir de la prise en compte de données fiables indispensables à la bonne évaluation de l’impôt et du suivi correct du contribuable », a t-il souligné. Pour terminer il a invité les receveurs d’impôts à faire du recouvrement des arriérés des impôts, le principal axe de leur politique d’action sans toutefois négliger pour autant, le suivi des paiements spontanés. Pour le second semestre 2018, les projections de recettes s’élèvent 1080,5 milliards, soit une hausse de 8,8% par rapport à 2017.